Au revoir, Madame Yvonne!

Yolande Poirier, l’interprète du fameux personnage de théâtre Madame Yvonne, est morte le 25 octobre dernier à l’âge de 66 ans, dans son village natale de Notre-Dame-de-Kent. Elle avait lutté contre le cancer durant longtemps.

Elle a interprété le fameux personnage durant quelques années au sein de la troupe « Les Femmes de Coeur », figurant dans les pièces Madame Yvonne entre au foyer, Votez Madame Yvonne et Bonne fête Madame Yvonne. Elle a aussi joué dans deux spectacles de Noël au Pays de la Sagouine.

Le personnage de Madame Yvonne avait pourtant été créé en 2007 dans l’espoir de faire trois représentations au profit de l’Arbre de l’Espoir.

Huit ans plus tard, 40 000 spectateurs avaient vus les pièces de ce personnage, un record dans l’histoire du théâtre acadien.

En entrevue à l’Écho d’Acadie, sa fille, l’auteure-compositrice-interprète Monique Poirier, se remémore les grands moments de sa carrière.

Quel est le moment le plus marquant que vous retenez de la carrière de votre mère?
Ma mère a fait du  « théâtre » aussi longtemps que je m’en souvienne. On a grandit en la voyant « faire la vieille » dans des soupers de famille – ma soeur et moi, ça nous gênait tellement ! Mais quand on est devenues des adultes, on s’est rendu compte, à peu près au même moment que la majorité des gens qui ont connu « Mme Yvonne», que ma mère avait un talent extraordinaire, naturel…pour le théâtre, l’écriture, l’humour… Sa carrière…elle a existé toute sa vie… Mon père, ma soeur et moi étions tellement heureux de la voir monter sur scène «  pour de vrai  »… communautaire.

J’étais très émue de la voir remporter le prix de l’interprète féminine de l’année au Festival de théâtre. C’était un grand moment pour elle.

«Sa carrière…elle a existé toute sa vie…»
— Monique Poirier.

Y a-t-il des éléments du jeu de Madame Yvonne inspirés de sa vie vie privée? Comment se préparait-elle pour les spectacles?
Elle s’est préparée toute sa vie ! Le personnage de Mme Yvonne lui ressemblait beaucoup – c’est elle qui a créé ce personnage…c’est devenu une partie d’elle. Tellement que les gens ne l’appelaient plus Yolande, mais Mme Yvonne. Elle était toujours nerveuse avant ses spectacles… malgré l’immense succès, les salles remplies à capacité, les commentaires des gens…elle avait toujours cette préoccupation de « bien faire son travail ».
Quel souvenir pensez-vous que les gens vont garder de Madame Yvonne?
Mme Yvonne était une femme du peuple. Elle disait les choses comme elle les voyait, à sa façon, avec sa sagesse et son humour. Je pense que les gens aimaient beaucoup Mme Yvonne parce qu’elle disait souvent tout fort ce qu’eux pensaient tout bas !!

En quoi votre mère vous a inspiré dans votre carrière artistique?
J’ai souvent entendu des gens me dire « j’ai toujours voulu apprendre le piano (ou faire du théâtre, ou écrire, ou apprendre à danser, etc, etc), mais je suis trop vieux (trop vieille) »…ma mère avait toujours rêvé de faire du théâtre, dans des « vraies salles».

Je me souviens du premier jour qu’elle est venue me voir en spectacle au Pays de la Sagouine. Elle m’a dit qu’elle aimerait tellement ça, faire du théâtre « comme ça » – et tout ça, ça s’est concrétisé.

Par Patrick de Grasse

Cette entrevue fut publiée dans le numéro de décembre de l’Écho d’Acadie, accessible gratuitement en suivant ce lien

151025_538us_yolande-poirier-mme-yvonne-2_sn635
Entrer une légende

Photo: Gracieuseté de la troupe Les Femmes de Coeur.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s