Essai: le palmarès acadien

L’idée de dresser un palmarès
acadien coïncide avec
l’établissement de la radio
communautaire en Acadie, il y a
quelque 25 ans. Il est intimement
lié à l’évolution qu’a connue le
milieu musical acadien à la fin des
années 90. En effet, les radios
communautaires ont encouragé
les artistes musicaux acadiens en
diffusant leurs démos ou leur
enregistrement professionnel. En
particulier, la station CJSE située
dans le sud-est du Nouveau-
Brunswick a été une pionnière en
faisant la promotion active de la
musique locale auprès de son
auditoire. L’ARCANB a adopté et
adapté ce modèle. Aujourd’hui, la
programmation musicale de CJSE
est composée à 80% de titres
musicaux acadiens locaux; pour
nous, cela est remarquable. Le
développement de la technologie
conférant plus de flexibilité à
monter des studios maison a fait
que rapidement, la qualité et la
quantité d’enregistrements
étaient tout à coup disponibles. Il
n’en fallait pas plus pour
promouvoir ce travail et le
proposer à nos auditoires. La
réaction positive a été immédiate
et le dossier ne fait qu’évoluer
depuis; nous avons créé une
demande et le reste est une
histoire à succès pour les artistes
et aussi pour les stations
radiophoniques acadiennes
et de toute la francophonie
canadienne. Dès le début,
l’ARCANB a pris soin de diviser les
palmarès en deux catégories soit
le palmarès country et le palmarès
pop-rock (65 à 70% de l’auditoire
acadien préfère le country contre
35 à 40% pour le pop-rock.) Pour
faire partie de ces palmarès les
artistes doivent être de souche
acadienne (de partout dans le
monde) ou encore d’être
francophone et établis dans la
région atlantique. Les titres sont
présentés à leur radio
communautaire locale et diffusés
sur leurs ondes. À chaque
semaine, les radios
communautaires membres de
l’ARCANB compilent le nombre de
fois que chaque artiste acadien a
pris les ondes et expédient cette
fiche à un coordonnateur. Le
coordonnateur compile les fiches
des stations et dresse les positions
dans les deux catégories (country
et pop rock.) Une productrice
utilise ces fiches pour produire
deux émissions radiophoniques
d’une demi heure et la fait
parvenir à notre partenaire
national, l’ARC du Canada
(l’alliance des radios
communautaires du Canada.) Ces
fichiers sont alors disponibles aux
10 stations membres de l’ARCANB
ainsi qu’à l’ensemble des
membres de l’ARC à l’intention des
communautés francophones et
acadiennes du Canada ainsi
qu’aux membres de l’ARCQ
(associations des radiodiffuseurs
communautaires du Québec.) Ces
compilations sont également
disponibles à chaque semaine
dans le journal quotidien l’Acadie
Nouvelle avec qui l’ARCANB
entretient un lien de partenariat. À
la fin de l’année, une compilation
des 100 titres ayant le plus tourné
est aussi compilée, produite et
diffusée.
Il ne fait aucun doute que les
palmarès acadiens sont devenus
des incontournables dans le
secteur de la promotion du talent
acadien. Il a une incidence directe
sur les ventes des produits
radiophoniques et du
développement de l’auditoire en
salle. Au cours des prochaines
années, l’ARCANB verra à réviser le
dossier afin de maximiser la
promotion de nos artistes et de
toujours mieux répondre à la
demande de nos auditoires. En
étant à « l’écoute » de nos
auditoires et du milieu musical,
nous tâcherons d’adapter nos
palmarès dans le but de continuer
à nous développer et à nous
épanouir dans les nouvelles
réalités de marché.

Par Roland Bryar

Cet article a été publié dans le numéro de janvier de l’Écho d’Acadie, visible à cette adresse: numéro 3

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s