Meilleurs voeux

L’Écho d’Acadie vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année!

11512712523_b9f353061f_o
Entrer une légende

 

Quoi de mieux que d’offrir un abonnement annuel ou un simple numéro en cadeau? Voir ce lien: numéro 3

Photo: Koshy Koshy, flickr, CC BY 2.0.
Publicités

Numéro de janvier de l’Écho d’Acadie

Le numéro de janvier de l’Écho d’Acadie est enfin disponible! Ce numéro comprend entre autres des articles sur l’élection à T.-N.-L., le procès de Dennis Oland, la COP21, La Plaise, le Palmarès acadien, Star Wars: Épisode VII, Noël en Acadie et dans le monde, le rétrofuturisme, l’astronomie en Acadie et une rétrospective de l’année 2015.

Suivez ce lien pour y accéder: numéro 3

Capture de la couverture
Entrer une légende

 

La propagande de Daech

Croyez-le ou non, le groupe armé État islamique, ou Daech, possède un magazine officiel. Celui-ci s’intitule Dabiq, ou دابق en arabe. Dabiq est une ville de Syrie où, selon l’eschatologie – la science de la fin du monde – islamique, les armées de l’islam affronteront les forces anti-islamiques avant l’apocalypse.

Ce magazine mensuel, publié en plusieurs langues dont l’anglais, compte en général de 60 à 80 pages imprimées sur un papier glacé, avec de l’infographie et des images professionnelles. Le premier numéro a été publié le 5 juillet 2014.

Selon la description du magazine, il est publié pour l’unité, la recherche de la vérité, la migration, la guerre sainte et la communauté. En pratique, sa principal raison d’être est le recrutement.

Sur la page couverture du quatrième numéro, reprise dans plusieurs médias, une image truquée montre le drapeau de Daech au sommet de l’obélisque du Vatican.

Encore plus surréaliste, le journaliste britannique John Cantlie, prisonnier depuis 2012, est forcé d’écrire régulièrement des articles. Ceux-ci sont très critiques envers son pays natal et les États-Unis. Il qualifient couramment les membres du groupe de terroristes, ce qui n’est pas censuré.

Le site web d’humour Cracked.com a fait une analyse bizarrement intéressante de l’État islamique basé sur le contenu du magazine(visible à cette adresse: http://www.cracked.com/blog/isis-wants-us-to-invade-7-facts-revealed-by-their -magazine/).

On y apprend que Daech cherche les représailles violentes, ce qui amène à se poser des questions sur la stratégie de plusieurs pays. Encore plus frappant, Daech a peur du flot de migrant car cela le coupe d’un énorme revenu en taxes et impôts

Finalement, le groupe considère les Américains comme une source fiable d’armement, notamment par le pillage des armes laissées en Irak.

Y a-t-il raison d’avoir peur? Ce n’est pas nouveau qu’un groupe extrémiste possède une publication officielle. Même Al-Qaïda avait son magazine! C’est peut-être seulement la première fois que c’est fait de façon aussi professionnelle, aussi impressionnante.

Cet article est un contenu exclusif au site echodacadie.com et ne figurera pas dans le prochain numéro du magazine.

Par Patrick de Grasse

477600_v1
La couverture du quatrième numéro de Dabiq.

Les libéraux remportent un gouvernement majoritaire à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Parti libéral dirigé par Dwight Ball a fait élire 31 députés dans l’élection générale tenue le lundi, 30 novembre. Les Progressistes-Conservateurs de Paul Davis, le premier ministre sortant, n’ont fait élire que 7 députés. Les Néo-Démocrates d’Earle McCurdy ont obtenu deux sièges mais leur chef n’est pas élu.

Plus de détails à venir dans la prochaine édition de l’Écho d’Acadie.

Par Patrick de Grasse

Des épaves de la Deuxième Guerre mondiale

Trois épaves de navires coulés en septembre 1942 par le sous-marin allemand U-517 durant la Deuxième Guerre mondiale ont été découverts près de Cap-Gaspé, en Gaspésie. L’historien Samuel Côté et le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO) en ont annoncé la découverte le 10 novembre. Les épaves sont celles des navires grecs Mont Pindus et Mont Taygetus, ainsi que le navire canadien Oakton. La bataille du Saint-Laurent est l’un des seuls épisodes nord-américains de la guerre Samuel Côté s’est fait connaître dans l’émission Chasseurs d’épaves.

Cet article fut publié dans le numéro de décembre de l’Écho d’Acadie, accessible gratuitement en suivant ce lien.

Par Patrick de Grasse

À la recherche des Basques

Plusieurs peuples ont explorés et colonisé l’Acadie: les Vikings il y a 1000 ans, puis les Français, les Portugais, les Espagnols, les Écossais et Anglais.

Plusieurs peuples de pêcheurs et de chasseurs ont aussi exploré nos côtes, notamment les Basques, qui vivent dans les Pyrénées, entre la France et l’Espagne.

Peu de leurs sites archéologiques sont connus. Toutefois, un livre appelé le routier de Piarres Detcheverry, datant de 1677, a été traduit en 2014 par la chercheuse Miren Egaña Goya.

Le routier comprend une description très détaillée du trajet emprunté par les pêcheurs, ainsi que des difficultés de navigation et les emplacements des postes de pêche saisonniers. Nous apprenons ainsi qu’ils avaient un poste à Miscou, l’un vraisemblablement sur l’île de Caraquet, en plus des autres déjà connus en Gaspésie, notamment.

Brad Loewen, professeur d’archéologie à l’Université de Montréal et qui a coécrit avec Miren Egaña Goya un article sur le sujet, a aussi effectué un relevé archéologique de la Péninsule acadienne à l’été 2014. Le but avoué était de retrouver les sites de pêche basques dans la région. Des fouilles de plus grande ampleur devaient avoir lieu en 2015 mais le financement n’a pas encore été accordé. Ce n’est que partie remise!

Cet article fut publié dans le numéro de décembre de l’Écho d’Acadie, accessible gratuitement en suivant ce lien.

Par Patrick de Grasse